Apprendre à bien nourrir son nourisson


Apprendre à bien nourrir son nourisson

Jusqu’à 6 mois, le lait reste l’aliment essentiel pour bébé. A partir de 5-6 mois, ses besoins changent et le lait (maternel ou infantile) ne suffit plus. C’est l’heure de la diversification alimentaire pour bébé. Après vous avoir parlé du Babycook Solo, je vous parle de comment bien le nourrir avec les bons aliments !

Mon bébé est-il prêt pour une alimentation solide ?

Tous les bébés étant différents, ils ne sont pas tous prêts au même moment. Voici quelques signes pour vous aider à identifier ce moment où bébé est prêt pour à diversifier son alimentation: son poids de naissance a doublé, il peut s’asseoir avec un soutien, il ferme la bouche sur une cuillère, il sait monter qu’il n’a plus faim en tournant la tête ou en refusant d’ouvrir la bouche, il montre de l’intérêt quand il voit d’autres personnes manger ? Alors, c'est parti !

1ère étape : les fruits

Les fruits sont généralement bien acceptés en raison de leur goût sucré qui plait aux bébés. Vous pouvez les proposer en purée, crus ou cuits. Les bons choix parmi les premiers fruits: la pomme, le pruneau, la banane, la poire, l’abricot, la pêche. Par la suite, vous pourrez proposer d’autres fruits particulièrement intéressants pour renforcer les défenses de votre bébé contre les radicaux libres : pruneaux, myrtilles, mûres, framboises et fraises. Et oui, il est possible de préserver les cellules de votre bébé dès son plus jeune âge !

2ème étape : les légumes

Les légumes les plus « faciles » pour bien démarrer:

  • Patate douce : mieux que la pomme de terre car elle est antioxydante et fait moins grimper le taux de sucre de bébé.
  • Carotte : bio de préférence car , en France, on arrose copieusement les carottes de pesticides.
  • Courgette : un goût assez neutre assez bien accepté par les bébés.
  • Épinard : un légume riche en bons nutriments dont la lutéine, un pigment de la rétine.

Vous pourrez ensuite introduire tous les autres légumes, à l’exception de la tomate (pas avant 9 mois). Le Top 10 des meilleurs légumes pour la santé cardiovasculaire de votre bébé : les asperges, les haricots verts, les brocolis, le poivron, la betterave, la courge, les épinards, les champignons, le cœur de la laitue, le chou fleur.

Les céréales

Si vous souhaitez introduire des céréales avant l’âge de 6 mois, elles doivent être sans gluten, pour minimiser le risque d’allergies de bébé: Riz, Maïs, Amarante, Sarrasin, Millet, Quinoa. Entre 5 et 7 mois, c’est la meilleure période pour proposer à votre bébé des céréales avec gluten : Blé, Boulgour (Blé concassé), Seigle, Orge, Avoine. D’une manière générale, il n’est pas conseillé de forcer sur les céréales car, en quantité importante, elles limitent l’absorption du zinc et du calcium par l’organisme.

Les protéines animales

Les viandes (veau, volaille, bœuf) sont une bonne source de zinc, de fer, de protéines. Le jambon et le jambon de volaille, comme toutes les charcuteries, sont à limiter. En effet, on a constaté que les sels nitrités contenus dans la charcuterie, associés au fer, augmentent le risque de cancers du tube digestif chez l’adulte. Il vaut mieux donc rester prudent en ce qui concerne les bébés. Si vous êtes végétarien(ne), aucun souci, composez les repas de votre bébé comme les vôtres. Attendez toutefois que votre bébé ait 9 mois avant de lui proposer des légumes secs.

Les bonnes matières grasses

Le cerveau, le système nerveux et le système visuel de votre bébé ont besoin de cholestérol et d’acides gras essentiels comme les oméga-6 et les oméga-3. Pour un bébé entre 6 et 8 mois, on donnera ces bonnes graisses au travers du jaune des œufs, issus de poules nourries avec des graines de lin ou élevées en plein air uniquement. Les œufs de poule élevées en cage ou en batterie ne contiennent pas d'oméga-6 et oméga-3. Vous pouvez compléter l’alimentation de votre bébé en oméga-3 en ajoutant un peu d’huile de colza extra vierge à ses repas.

Comment introduire les aliments solides ?

Mélangez 1 cuillère à soupe d’aliments mixés avec 4 à 5 cuillères de lait maternel ou lait artificiel de manière à obtenir une purée très fluide. Au fur et à mesure que bébé apprend à contrôler sa bouche, vous pouvez réduire la part de liquide pour obtenir une bouillie plus consistante. Si votre bébé n’apprécie pas les légumes mixés, vous pouvez les lui donner sous forme de bouillon mélangé au lait. Au fur et à mesure, réduisez de plus en plus la part de lait dans la purée. Après 1 ou 2 cuillères d’aliments solides, passez à 3 ou 4 cuillères, aux deux repas principaux. N’introduisez qu’un nouvel aliment par semaine, pour pouvoir identifier une allergie éventuelle.

Les aliments qui peuvent attendre

Inutile de se presser, bébé aura vite l’âge de goûter au(x ):

  • Tomates et légumes secs (pas avant 9 mois)
  • Blanc d’œuf, lait de vache, poisson, miel et agrumes (pas avant 1 an)
  • Cacahuète, beurre de cacahuète (pas avant 2 ou 3 ans)

0 Commentaire(s) Poster un commentaire

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

7909